L'équipe Monstock est pleinement mobilisée et disponible pour vous accompagner en cette période de COVID-19. Gérez vos EPI contre le COVID-19 pour un protocole sanitaire optimal : masques, gel hydroalcoolique, gants, matériel par collaborateur, etc.

Mettez-vous à l’abri des ruptures de stock grâce au stock de sécurité

September 01, 2020

L’activité de votre entreprise est dépendante à la fois de la demande de vos clients mais également de l’activité de vos fournisseurs chargés de vous fournir les produits que vous revendrez ensuite à vos clients. Un simple retard de livraison de la part vos fournisseurs ou une demande importante soudaine de vos clients peuvent suffire à affaiblir votre niveau de service, et ainsi mettre votre activité en péril.

Pour pallier d’éventuels dysfonctionnements sur l’ensemble de vos processus de Supply Chain, vous avez la possibilité de mettre en place un stock de sécurité, qu’il faut savoir correctement mettre en place et gérer, afin d’en tirer pleinement bénéfice sans impacter négativement votre entreprise.

Qu’est-ce que le stock de sécurité ?

Le stock de sécurité, aussi appelé stock tampon est une partie de votre stock réservée pour faire office de tampon. Il est prévu pour compenser une rupture de stock soudaine ou n’importe quel disfonctionnement dans votre Supply Chain, qui pourrait porter préjudice à votre entreprise.

Il existe deux types d’aléas pour votre Supply Chain :

  • Les aléas causés par une incertitude sur les délais : il peut s’agir de problème avec vos fournisseurs (retards de livraison, etc.) ou de problèmes de production (retards de production, etc.),
  • Les aléas causés par une incertitude sur votre demande : il peut s’agir d’une demande forte et soudaine, ou de la demande sur des produits considérés comme instables, qui est directement liée à la saisonnalité des produits, qui nécessiteront un stock de sécurité plus conséquent pour pallier cette incertitude.

Votre stock de sécurité correspond donc à une partie de votre stock totalement immobilisée, et utilisée seulement en cas de situation critique.

Avant de calculer votre stock de sécurité

Prérequis

Tous vos produits ne nécessitent pas un stock de sécurité. Si vous ne possédez pas d’incertitudes sur ce produit, garder un stock s’avère dès lors inutile, et peut vous causer plus de préjudices que si vous n’en possédiez pas.

Avant toute chose, vous devrez donc commencer par identifier les produits nécessitant une attention particulière de votre part, pour lesquels il est nécessaire de mettre en place un stock de sécurité.

Pour cela, vous devrez vous concentrer sur 3 critères :

  • Le rapport coûts de stockage/coûts d'opportunité : comme vous le savez, immobiliser des stocks est une opération qui peut vous coûter cher : vous n’aurez aucune entrée d’argent sur les produits mis de côté. Au contraire, perdre des ventes par manque de stock est également préjudiciable pour votre entreprise, au niveau financier, mais également pour le niveau de service offert à vos clients. Vous devrez donc comparer le coût de stockage aux éventuelles pertes que vous pourriez subir. Si l’immobilisation de vos stocks pour un produit vous coûte plus cher que d'éventuelles pertes, il faudra alors penser à réduire le stock de sécurité, voire à le supprimer,
  • Lister les aléas liés au produit : un produit confronté à beaucoup d’aléas (qu’ils concernent les délais ou la demande) nécessitera un stock de sécurité plus conséquent, contrairement à un produit dont les aléas sont faibles qui nécessitera un stock de sécurité plus faible,
  • Définir un niveau de service à offrir à ses clients : si vous souhaitez offrir un niveau de service élevé à vos clients (livraison en un jour ouvré par exemple), vous devrez posséder un niveau de stock de sécurité élevé dans l'objectif de posséder les ressources nécessaires pour vous permettre d’effectuer vos ventes, même en cas de situation exceptionnelle.

Il faudra conduire cette démarche pour chaque type de produit présent dans votre stock, afin de prioriser vos produits dans la mise en place des stocks de sécurité.

Prendre conscience des risques

Avant de mettre en place un stock de sécurité, vous devrez prendre conscience des risques que représente l’immobilisation de ces produits.

En effet, nous l’avons déjà évoqué plus haut, le stock de sécurité ne doit servir qu’à couvrir d’éventuels aléas qui pourraient venir perturber l’activité de vos Supply Chain. Cette partie de votre stock ne doit pas servir à cacher d’éventuels problèmes situés au niveau de votre chaîne logistique. Vous devez déceler et traiter les problèmes de fond, plutôt que d’utiliser votre stock de sécurité en tant que surstock, car cela pourrait s'avérer beaucoup plus coûteux.

Calculez votre stock de sécurité

Déterminez les produits qui nécessitent une attention particulière

Loi Pareto

Afin de définir les produits de votre stock qui nécessiteront une attention particulière, vous pouvez appliquer la loi de Pareto :

Méthode ABC

« 80% des résultats proviennent de 20% des causes »

Si vous appliquez cette loi à votre stock, cela signifie alors que seulement 20% des références produit en stock représentent 80% de la valeur totale de votre stock. Ce sont ces produits que vous devez savoir identifier, car ce sont ceux qui nécessitent une attention particulière. En effet, ces produits étant ceux qui possèdent le plus de valeur dans votre stock, ils nécessitent une grande vigilance : vous devrez vous assurer de ne jamais être en rupture sur ces produits, afin de ne pas provoquer de grandes pertes pour votre entreprise.

Dérivée de la loi de Pareto, la méthode ABC consiste en un découpage plus précis de vos références produit, en trois catégories distinctes, afin de déterminer leur valeur dans votre stock.

En effectuant ce découpage de vos articles, vous devrez alors accorder votre attention en priorité aux produits de la catégorie A, car ils représentent 80% de la valeur de votre stock. Les produits de la catégorie B nécessiteront quant à eu une attention moyenne et les produits de la catégorie C une attention faible. Mais attention, cela ne signifie pas que vous ne devez pas vous occuper de ces 50% de produits qui représentent 5% de la valeur de votre stock.

Enfin, afin de pouvoir définir le niveau d'importance de vos produits, vous devrez savoir définir les objectifs de votre entreprise. En effet, chaque entreprise ne choisira pas le même critère de découpage de ses stocks, selon si son objectif est par exemple tourné vers son chiffre d’affaire, ou vers le niveau de service apporté à ses clients.

Calculez le point de commande

Le point de commande (aussi appelé point de réapprovisionnement) correspond à un seuil de quantité de vos produits qui, une fois atteint, déclenche un réapprovisionnement. Il définit le stock d’alerte (quantité minimale) d’un produit. Il se place avant le stock de sécurité, et permet ainsi de lancer un réapprovisionnement et de recevoir les produits avant d’atteindre et de consommer le stock de sécurité, qui, nous vous le rappelons, ne doit être utilisé qu’en cas d’urgence.

Le point de commande se calcule de la manière suivante :

Point de commande = (vente moyenne x délai de livraison) + stock de sécurité

Il peut s’illustrer ainsi :

Les différentes formules de calcul

Afin de pouvoir calculer correctement le point de commande de vos produits, vous devrez commencer par calculer le stock de sécurité nécessaire à vos produits. Pour vous assurer de ne pas posséder un stock de sécurité trop faible ou trop important, plusieurs méthodes s’offrent à vous afin de définir la quantité optimale à détenir dans votre stock de sécurité.

Formule simple

L’utilisation de la formule simple nécessite 3 types de données :

-      Le nombre moyen de produits vendus,

-      La période de vente que vous souhaitez couvrir avec votre stock de sécurité,

-      Le délai de livraison moyen de votre fournisseur.

La formule simple est la suivante :

Stock de sécurité = vente moyenne x période couverte par le stock de sécurité

Prenons un exemple :

Vous vendez en moyenne 25 produits par jour, et vous souhaitez couvrir 7 jours de vente avec le stock de sécurité, sachant que votre fournisseur vous livre en moyenne en 15 jours.

Stock de sécurité = 25 x 7 = 175

Point de commande = (25 x 15) + 175 = 550

Si cette méthode de calcul s’avère être très simple, vous devrez néanmoins noter qu’elle nécessite une parfaite maîtrise de votre stock afin de pouvoir déterminer le nombre de jours de vente que vous souhaitez couvrir avec votre stock de sécurité.

Formule moyenne et maximum

Pour cette formule, vous aurez besoin de 4 types de données :

-      Le nombre moyen de produits vendus,

-      Le délai de livraison moyen de votre fournisseur,

-      Le nombre maximum de produits vendus,

-      Le délai de livraison maximum de votre fournisseur.

 

La formule est la suivante :

Stock de sécurité = (vente maximum x délai maximum) - (vente moyenne x délai moyen)

Nous gardons le même exemple :

Vous vendez au maximum 80 produits par jour et le délai maximum de votre fournisseur est de 20 jours.

Stock de sécurité = (80 x 20) - (25 x 15) = 1225

Point de commande = (25*15) + 1225 = 1600

Attention cependant avec cette formule, des retards extrêmes ou des niveaux de vente élevés qui sont exceptionnels peuvent venir fausser la formule. Vous devrez donc être vigilant à plafonner vos données à l’aide d’un pourcentage.

Loi normale

La loi normale, ou loi de Gauss, peut s’appliquer dans le cadre du calcul du stock de sécurité. Elle permet de calculer la quantité de stock à garder de côté pour le stock de sécurité en prenant en compte des incertitudes de certains critères.

Prérequis

Avant tout calcul avec la loi normale, vous devrez commencer par choisir votre coefficient de sécurité. Celui-ci s’obtient en fonction du niveau de service que vous souhaitez offrir à vos clients.

Pour calculer le coefficient de sécurité, vous pouvez utiliser Excel et la fonction LOI.NORMALE.STANDARD.INVERSE. L’unique variable est votre taux de service.

Par exemple, si vous souhaitez obtenir un taux de service de 95% sur un de vos produits, vous devrez alors utiliser 1,64 comme coefficient de sécurité dans vos calculs.

Pour choisir le taux de service à appliquer à vos produits, vous devrez utiliser la loi Pareto ou la méthode ABC.

Vous devrez également calculer les écarts types de vos ventes et de vos délais d’approvisionnement. Pour cela, toujours à l’aide d’Excel, utilisez la formule ECARTYPE.

Vous pouvez ainsi représenter vos données de vente, et calculer les écarts types de vos ventes et délais d’approvisionnement. Pour calculer vos écarts types, vous pouvez vous reposer sur une période d’une année. Attention cependant, s’il s’agit d’un produit à forte saisonnalité, il sera plus judicieux de se concentrer sur une période plus précise.

Loi normale avec incertitude sur la demande

La première des quatre formules de la loi normale est utilisée lorsque vous possédez une incertitude sur la demande, et que vos délais d’approvisionnement sont stables et prévisibles.

La formule est la suivante :

Stock de sécurité = coeff. de sécurité x écart type ventes x √(délai moyen d’approvisionnement)

Reprenons notre exemple. Pour rappel, voici les données que nous utiliserons dans tous les exemples qui suivent :

Nous souhaitons obtenir un taux de service de 95%, notre coefficient de sécurité est donc de 1,64. Notre délai moyen d’approvisionnement est de 15 jours et nous vendons en moyenne 29,7 exemplaires de notre produit par jour. L’écart type de nos ventes est de 130,5 et celui de nos délais d’approvisionnement est de 1,3.

Stock de sécurité = 1,64 x 130,5 x √(15) = 829

Point de commande = (29,7 x 15) + 829 = 1275

Loi normale avec incertitude sur les délais

Vous pourrez utiliser cette formule lorsque vous possédez des prévisions fiables sur vos demandes mais des incertitudes sur vos délais d’approvisionnement.

La formule est la suivante :

Stock de sécurité = coeff. de sécurité x ventes moyennes x écart type délai d’approvisionnement

Dans notre exemple :

Stock de sécurité = 1,64 x 29,7 x 1,3 = 63

Point de commande = (29,7 x 15) + 63 = 508

Dans cette formule, plus vous posséderez des délais d’approvisionnement instables, plus votre stock de sécurité sera important.

Loi normale avec incertitude sur la demande et les délais (indépendants)

Cette formule vous concernera si vous possédez des incertitudes sur les délais et sur votre demande, mais que ces deux incertitudes sont indépendantes.

La formule est la suivante :

Stock de sécurité =  coeff. de sécurité x √((délai moyen x (écart type des ventes)²) + (ventes moyennes x écart type délai d’approvisionnement)²)

Dans notre exemple :

Stock de sécurité = 1,64 x √((15 x 130,5²) + (29,7 x 1,3)²) = 831

Point de commande = (29,7 x 15) + 831 = 1277

Loi normale avec incertitude sur la demande et les délais (dépendants)

Vous devrez utiliser cette formule si vous possédez à la fois des incertitudes sur la demande, mais aussi sur vos délais d’approvisionnement, et que ces deux incertitudes sont liées (si le délai d’approvisionnement provoque des incertitudes sur la demande ou inversement).

La formule correspond à la somme de la loi normale avec incertitude sur la demande et de la loi normale avec incertitude sur les délais :

Stock de sécurité = (coeff. de sécurité x écart type ventes x √(délai moyen d’approvisionnement)) + (coeff. de sécurité x ventes moyennes x écart type délai d’approvisionnement)

Points de vigilance dans le calcul de votre stock de sécurité

Afin que le calcul de votre stock de sécurité soit optimal et vous permette de correctement gérer vos stocks, vous devrez être vigilent sur plusieurs points :

  • Lors de l’utilisation de vos données dans vos différents calculs de stock de sécurité, vous devrez être vigilant à toujours utiliser la même unité de temps. Vous ne pourrez par exemple pas choisir d’exprimer vos ventes moyennes sur un mois et votre délai de réapprovisionnement moyen en jours. Ce point est primordial pour obtenir des résultats corrects et cohérents avec votre situation,
  • Le coefficient de sécurité ne prend pas en compte la saisonnalité des produits dans son ensemble, utiliser la loi normale pour le stock de sécurité de produits soumis à une forte saisonnalité n’est donc pas recommandé, afin d’éviter les mauvaises surprises, à moins de se concentrer sur une période précise de l’année pour mieux prédire les ventes,
  • Toutes les formules présentées précédemment ne permettent pas de prédire des situations extrêmes qui sont très exceptionnelles.

Choisir la bonne formule pour votre stock

Parmi toutes les formules à votre disposition pour calculer votre stock de sécurité, vous devrez choisir la formule le plus adaptée à votre situation :

  • Si vous possédez des petits volumes de vente, ce seront les deux premières formules qui seront les plus adaptés (formule simple et formule moyenne et maximum),
  • En cas de volumes de vente plus élevés, vous devrez alors utiliser les formules de la loi normale. Pour faire votre choix parmi les quatre formules, vous devrez identifier le point qui est instable dans la gestion de vos stocks et approvisionnements. Dans le cas où demande et approvisionnement seraient tous les deux instables, vous devrez alors identifier si ces deux instabilités sont liées ou non.

Afin d’éviter une rupture de stocks et ainsi ne pas louper de ventes, vous devrez optimiser votre stock de sécurité pour être capable de réagir en cas de crise majeure. Cependant, le stock de sécurité ne doit pas servir à cacher des anomalies de votre gestion des stocks. Vous devrez donc constamment être en alerte afin de diagnostiquer votre Supply Chain, et vous assurer que les prévisions concernant vos demandes et réapprovisionnements sont actualisées afin d’avoir un calcul de stock de sécurité fiable.

D’autres formules de calcul peuvent vous aider à optimiser votre gestion des stocks et ainsi vous permettre de réduire les coûts dus à l’immobilisation de ces produits :

  • La formule de Wilson : cette formule vous permet d’optimiser la quantité et la fréquence de vos commandes, afin de diminuer votre Besoin en Fond de Roulement (BFR) et ainsi réduire votre stock de sécurité,
  • La classification ABC XYZ : cette formule vous aide à mieux déterminer votre taux de service cible en fonction de la demande et des autres incertitudes.

La meilleure solution reste aujourd’hui de s’équiper d’une solution logicielle, vous permettant d’avoir une vue d’ensemble sur les différents paramètres influençant votre gestion des stocks.

Newsletter
Inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre newsletter